Russky Most

The White Knight of the Black Sea

de Anthony Kröner. Leuxenhoff Publishing, 2010, La Haye, 425 p., € 42,50 + frais de port.
lundi 2 janvier 2012

La première biographie complète du général Wrangel

On doit cette toute première – et fascinante – biographie du Général Wrangel (1878-1928) à un Néerlandais passionné d’histoire contemporaine russe. Pendant des années, il s’est documenté, aux Etats-Unis (où se trouve l’ensemble des archives de Wrangel) comme en Russie, Ukraine et Belgique, recueillant un maximum de témoignages et rencontrant les descendants.
Cette masse d’information donne un ouvrage solidement étayé, écrit dans un style simple et vivant. Les événements sont toujours replacés dans leur contexte, la personnalité hors du commun du dernier héros des Armées blanches apparaît dans toute sa complexité. Ascétique, hautain, incorruptible, ambitieux, impitoyable… mais aussi chevaleresque, droit, dévoué à la Russie jusqu’à la mort, étonnamment sensible dans sa vie privée, dirigeant pragmatique et inventif, capable de redresser des situations désespérées.
Ce militaire de génie était aussi un homme d’Etat visionnaire qu’il aurait fallu écouter au lieu de le jalouser et de le calomnier. Ce ne fut pas le cas. Pourtant, lors des derniers combats héroïques de Crimée, pendant le chemin de croix de l’Exode de 1920 ou les sombres années d’exil, il conserva toujours la même dignité, la même volonté farouche de sauver l’honneur, la même capacité à susciter l’enthousiasme de ces combattants qu’il appelait ses « aigles ».
Quant à sa fin prématurée, à 49 ans, A. Kröner rejette totalement l’hypothèse de l’empoisonnement : c’est bien une forme particulièrement virulente de tuberculose qui a emporté un homme physiquement et psychiquement épuisé. La thèse d’une inoculation criminelle du bacille de Koch est à écarter également : pour parvenir à un tel stade de concentration, il aurait fallu répéter le geste tous les jours pendant des mois, sous l’oeil vigilant des proches, ce qui, reconnaissons-le, est impensable.

T.S.

Version anglaise à commander sur www.leuxenhoff.com. Version russe disponible en librairie, en Russie.